Ah Twitter… Ce fabuleux réseau social qui ne cesse de nous surprendre tous les jours. Quand on a créé notre compte la première fois, pas avec le plus grand plaisir il faut l’avouer, quelle fut notre surprise de pouvoir découvrir et discuter avec des personnes talentueuses ! Et c’est le cas d’UNKAB, que l’on suit depuis 2 ans déjà et qu’on va vous faire découvrir dans cette interview.


Nous t’invitons fortement à découvrir UNKAB sur son compte Instagram ou Twitter si tu veux déjà un peu t’imprégner de son univers et de son style avant de lire son interview.

On commence toujours par le classique mais efficace : tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Yo ! Je m’appelle Amine, j’ai la vingtaine et je suis un passionné de dessin ! Comme beaucoup de gens de ma génération j’ai grandi avec les anime sur MCM (Dragon Ball, Naruto, One Piece, etc). C’est tout cet univers qui m’a poussé vers le dessin avec en plus l’encouragement de mes parents.

Et du coup UNKAB, qu’est-ce que c’est exactement ?

UNKAB c’est mon projet de vie, un univers textile que je peaufine au fil du temps. Ma marque de vêtements tout simplement ! Pour être franc, je n’aurais jamais pensé me lancer dans le prêt-à-porter. Mais pendant mes études au lycée en arts et design, j’ai découvert la mode et comme je voulais vivre de ma passion, l’idée de créer une marque de vêtements m’est venue tout naturellement ! C’est alors pendant 2 ans que j’ai développé mon idée, j’avais beaucoup d’ambitions mais il fallait vraiment que je puisse me démarquer des autres. Avec le temps, j’ai tenu un carnet de croquis qui est maintenant aussi large qu’un dico (j’en ai même fait mon projet de bac).

Et pour l’origine du nom, t’as une petite histoire derrière tout ça ?

Au début je voulais trouver un nom qui avait du punch et qui sonne « universel ». C’est alors que le mot « unbreakable » m’est venu à l’esprit, c’était sympa mais trop long comme nom… Je suis alors passé par plusieurs abréviations comme « Unbreak », « UNK », « Un-k ».
Lors de mon épreuve du bac j’ai présenté mon projet en tant que « Un-k » mais étant beaucoup trop perfectionniste,  je suis parti pour un BTS en design graphique après l’obtention de mon bac (BTS que je n’ai pas terminé d’ailleurs) mais c’est pas grave car c’est ici que j’ai pu développer « Un-k » qui se transforma en « UNKAB » et l’aventure commença fin 2016 avec mon tout premier t-shirt !

Une marque, une personnalité ou quelque chose qui t’inspire beaucoup dans tes dessins, ta manière de concevoir tes vêtements ?

Lorsque j’ai commencé à concevoir des visuels pour les premiers t-shirts j’étais très inspiré par la culture manga mais avec le temps et le recul ma vision de la marque a changé et je me suis orienté sur quelque chose de plus « dark ». Sinon j’aime beaucoup ce que fait Yohji Yamamoto, le noir étant ma couleur de prédilection j’ai tout de suite accroché ! Sinon l’esthétique des marques/boutiques STAMPD ou NUBIAN (un shop basé à Tokyo) m’inspire beaucoup ! Ils montrent qu’on peut faire des choses vraiment sympa et variés avec juste du noir et du blanc. C’est quelque chose que j’aimerais améliorer dans un futur proche.

C’est vrai que quand nous t’avons découvert, tu avais beaucoup de visuels liés à l’univers Dark Fantasy, qu’on peut retrouver notamment dans Berserk et que ça reste une grande source d’inspiration pour toi. Malgré tout l’univers manga reste/restera-t-il présent dans tes créations ?

Berserk fut clairement mon inspiration principale pour les premiers visuels. C’est LE manga que je conseille absolument. J’ai aussi été influencé par les gravure de Gustave Doré, très grand peintre et graveur Strasbourgeois qui a lui même-inspiré le créateur de Berserk, Kentarō Miura ! L’univers Dark Fantasy sera toujours présent mais pour l’instant j’aimerais m’orienter vers quelque chose de plus sophistiqué en terme d’univers.

En parlant culture manga, tu as des mangas ou animés à nous recommander ?

Alors, il faut savoir que j’avais une grosse période animé  mais depuis que j’ai découvert Berserk il y a plusieurs années je me suis plus focalisé sur le manga. Donc si j’ai 3 mangas à conseiller ce serait plutôt des seinen avec bien-sûr Berserk car c’est juste une tuerie, dans tous les sens du terme ! Suivi de Vinland Saga, un « Berserk à la sauce viking », ça vaut vraiment le coup d’œil et pour finir Vagabond qui raconte l’histoire de Miyamoto Musashi le plus grand épéiste que le Japon ait jamais connu. Allez et en bonus je vous conseille Gantz qui est juste ultra glauque et vachement stylé, un must du seinen de Science-Fiction !

On se souvient de ton design de board de skate et du coup on se demandait si tu pratiquais ou que ça te faisais juste kiffer de voir tes designs sur des boards ?

Je ne pratique pas le skate à proprement parler, je cruise tout simplement, parce que j’avoue vouloir garder mes os intacts. Mais oui ça me ferais carrément kiffer d’avoir des boards UNKAB ! C’est juste que tout au long du processus de création et de développement de la marque, on doit « sacrifier » certains projets (souvent pour cause de budget) mais je n’abandonne pas du tout cette idée.

C’est plus parlant en vous montrant de quoi il s’agit non ?

C’est quoi la suite de tes projets ? Qu’est ce qui va sortir prochainement ? Dis-nous tout !

Mon but pour le moment est de concrétiser UNKAB et de me démarquer des autres marques indépendantes. Je travaille actuellement sur le projet « UNKAB universe » avec ce dernier j’aimerais vraiment créer quelque chose qui fera l’identité de la marque, je soigne les aspects de la marque qui ne sont pas assez travaillés, comme le packaging et le point de vente (car tout compte). Je me donne vraiment à fond pour me surpasser et proposer quelque chose de super concret au public, j’espère pouvoir en dévoiler d’avantage dans les mois à venir ! Mais j’ai déjà quelque chose de très intéressant qui va arriver, je l’espère, très bientôt…


Notre interview est terminée alors n’hésite pas à nous suivre sur Facebook, Instagram ou Twitter pour être tenu au courant de nos prochains articles et interviews !