Le grime est un genre musical qu’on affectionne tout particulièrement chez Hokuzy. Alors aujourd’hui on va s’attaquer à un grand pionnier du mouvement : Skepta.


Si vous vous rappelez, on avait écrit un article à nos débuts pour parler de notre mécontentement vis à vis de la célébrité soit disant montante du genre et de Skepta (on vous invite à le lire d’ailleurs), alors que non, Skepta n’était pas un inconnu avant Drake. Enfin bref, on va passer à la sélection.

Nasty

Que dire… La prod de Eskiboy incroyable, l’hommage à Roll Deep et surtout parce que Skepta a plié tout le beef avec Devilman de 2015 en seul diss track pendant que lui en a sorti 12 tous claqués. Say my name, no that’s not right !

Same Shit Different Day

On retrouve ici un Skepta posé en studio à la recherche d’inspiration mais tout se mélange dans son cerveau, entre la réflexion sur les punchlines qu’il a déjà sorties ou alors ses envies de faire l’amour à Kate Winslet (oui, oui c’est vraiment dans le son) le tout sur une tempo bien calé : bienvenue dans sa tête. Pour les utilisateurs de Spotify, son album Blacklisted ne possède pas les titres originaux, du coup c’est la Track 1

Konnichiwa

C’est grâce à l’album du même nom qu’on a vraiment fait découvrir Skepta à Steven, et c’est le son qu’il a retenu et qu’il a bien kiffé. Et puis entre nous, cette intro elle est pas trop stylée ?

Shutdown

Comment passer à côté de celui-là ? Dévoilé en Avril 2015, il avait tout retourné. Comme lors de son show au Social Club avant sa fermeture. L’énergie était incroyable et ça partait dans tous les sens. TRUSSS ME DADDI !


Notre petite sélection est terminée alors n’hésite pas à nous suivre sur Facebook, Instagram ou Twitter pour être tenu au courant de nos prochains articles et savoir qui sera le prochain artiste !